JUDO CLUB ST JEAN D'ANGELY/TONNAY BOUTONNE : site officiel du club de judo de Saint-Jean-d'Angély - clubeo

Histoire & Palmarès

HISTOIRE DU JUDO-CLUB ANGERIEN

C’est André DELBART qui amena le judo en Charente maritime à La Rochelle.

La Rochelle fonda une section à SAINTES qui, dans les années 50 venait faire des cours à Saint d’Angely.

Après quelques débuts délicats Monsieur Robert GUILLOTEAU entouré de messieurs CAUBET, CHARRIT et BOLLUT fonda le judo club ANGERIEN qui fut enregistré officiellement le 17 mars 1956.

Composés d’une trentaine de licenciés, les premiers cours ont eu lieu sous la direction de monsieur TRIOU au Panier Fleuri, l’ancien dancing du faubourg Taillebourg. Mais ne nous y trompons pas, sur la sciure ou le crin  recouverts d’une bâche, ce n’était pas la valse que l’on y enseignait mais les techniques du KODOKAN mises au point par Jigoro Kano et reproduites par Vincent CAUBET entraîneur très technique de l’époque.

Du Panier Fleuri au gymnase du coi de nombreux dojos conçus ou improvisés se succédèrent, pour exemple, je ne citerai que le premier étage de la JLA  ou les voisins avaient bien du mal à accepter les entraînements tardifs.

C’était le temps des pionniers qui allaient de village en village faire des démonstrations pendant les bals de campagne. Le premier investissement important fut, pour ce faire un tatami mobile.

Quelques compétitions avaient lieu, nous retiendront,pour l’occasion, celles avec Rochefort, dirigées par Guy THOMAS et avec NIORT sous la responsabilité de Monsieur TROUCHE .

Les licenciés étaient souvent des garçons, néanmoins quelques filles eurent l’occasion de s’illustrer et en particulier madame Geneviève BOUILLON née LEPROUX qui fut la première ceinture Noire du Club et également première ceinture noire féminine de Charente Maritime.

Les années passaient, le club se structurait et se fixait pour onze ans au quai de Bernouet. Les jeunes licenciés s’entraînaient sous la direction de Monsieur ROUSSEAU, quelques uns passaient le cap de la ceinture noire. Les déplacements de l’époque amenaient les judokas vers Angoulême, Soyaux ou Rochefort où ils représentaient leurs couleurs : le pli de la compétition était pris.

C’est en 1976, après la scission entre le groupe Aikido et le groupe Judo que notre club occupa le Dojo du Coi où nous nous entraînons aujourd’hui encore.

Peu à peu le nombre de judoka s’est étoffé sous la direction de

Mr MITHRA et les jeunes prirent goût à la compétition.

Le Club grandissait de nouveaux cours furent créés et c’est à Monsieur Jean Michel PICARD que fût confié la tache d’initier les plus jeunes. Petit à petit le sérieux des jeunes, leur ténacité leur volonté leur permirent de se hisser sur les podiums départementaux, régionaux, interrégionaux et nationaux.

1989 est une nouvelle étape importante dans la vie du club avec la création d’une section sur Loulay, le club prend alors le nom du JUDO-CLUB SAINT JEAN D’ANGELY / LOULAY sous la direction de Pierre François FAURE.

Des enseignants valeureux se sont succédés Jean-Pierre DESBORDES, Gérard BAUCHET, Franck SIET, David BONNIN, Rodolphe CERISIER, Alexandre PASQSUIER qui ont permis à plusieurs de nos jeunes de s’illustrer par leurs résultats à l’image de Thomas PASQUIER qui le 21 avril 2002 remporta le championnat de France Cadet apportant au club son premier titre national suivi d’un second titre en junior. Il a été suivi par Clément KORCZINSKI en 2009 devenu lui aussi Champion de France Cadet portant hautes l’un comme l’autre les couleurs du Judo-Club Angérien avant d’ aller rejoindre les grands clubs de 1ère division.

Alexandre PASQUIER notre enseignant principal s’est grandement illustré tout au long de sa carrière pour accéder en 2014 aux Championnat de 1ère division national.

Poitiers, Alençon, Bordeaux, Paris, Orléans, Dijon, Laval, Madrid, Cologne, Irun, Marseille, Belfort Epinal, Rouen, Limoges, Nantes, Besançon et bien d’autres encore sont les villes qui ont vu, ces dernières années les Angériens sur les premières marches des podiums. 

Ceci ne se serait certainement pas passé ainsi sans les bénévoles et les aide-enseignants qui se sont succédés à la formation des jeunes : Thierry PORTRON, Christophe KORCZYNSKI, Jennifer MALLET, Clémence FAVREAU, Emilien HERMANT

Que les actes, les résultats et les efforts de tous, permettent à chaque judoka petit et grand, présent et à venir, de construire un futur encore plus florissant à notre club dans les règles instaurées par notre maître à tous qu’est Jigoro KANO.